Vacances d’été – jour 15

Profiter du dernier jour Marseillais
Faire les valises, les lessives,
Laisser les enfants sauter dans la piscine, manger des glaces, Aller faire le plein de savons marseillais,
Récupérer de la verveine fraîche, se demander où on va la ranger pour la route,
Boire l’apéritif avec les propriétaires, se dire qu’on aura passe de bonnes vacances.

Vacances d’été – jour 14

Passer la matinée à la maison puis,
Se mettre en route juste après le déjeuner, bus, métro,
Arriver sur le vieux Port, attendre la navette maritime en berçant Petit Koala endormi, Regarder les supporters de Oostende parader,
Prendre la navette, sentir le goût du sel sur ses lèvres, admirer Marseille depuis la Mer, Arriver à Pointe Rouge, ne pas avoir le temps de visiter,
Reprendre les bus, le 19 puis le 20,
Arriver enfin à Callelongue, admirer la vue d’en bas,
Puis monter en haut de la colline, et admirer la vue d’en haut, Féliciter les garçons d’avoir si monter courageusement jusqu’en haut, Redescendre, reprendre les bus, puis le métro,
S’arrêter au cours Julien, retourner manger une glace à Ego,
Promener dans la Plaine, s’arrêter devant chaque graffiti, regarder tous les restaurants et se dire qu’on aimerait manger dans chacun d’eux, Puis retourner vers la maison, métro, bus,
Baigner les enfants, grignoter un bout, ouvrir les fenêtres et fermer les volets pour faire rentrer le frais, Espérer passer une bonne nuit

Vacances d’été – jour 13

Passer la journée à la maison de vacances,
Profiter de la piscine,
Lire au soleil – finir le tome 2 de Troisième Humanité –
Regarder les canadairs passer,
Essayer d’enregistrer le bruit des cigales,
Écouter Petit Koala parler de mieux en mieux,
Laisser Petit Prince profiter de ses écrans,
Finir la journée fatiguée de s’être reposée !

Vacances d’été – jour 12

Se lever après une nuit complète ! Merci Petit Koala !
Se préparer pour pouvoir aller vite en ballade,
Fermer les volets, sentir le mistral et la tramontane qui soufflent, Prendre le bus et le métro,
Aller manger sur le vieux port, chez Nicou. Écouter l’accent du Sud de la serveuse, l’écouter nous donner des bons plans pour dépenser nos chèques vacances, Partir en bus direction l’Estaque,
Arriver sur place, se sentir les seuls touristes présents, voir tous les commerces fermes… Balader, profiter de la vue, puis repartir dans l’autre sens, S’arrêter au centre commercial des Docks, très coloré, superbe ! Desesperer de se trouver une robe d’été,
Payer une glace (au Nutella !) aux enfants, et un café glacé pour nous, Rentrer, metro, bus,
Profiter un peu de la piscine,
Prendre l’apero, manger,
Reprendre l’apéro avec les propriétaires,
– note a moi même : leur souhaiter leurs 51 ans de mariage le 17 septembre – Et aller se coucher la tête encore bien pleine de souvenirs et de soleil !

Vacances d’été – jour 11

Passer la matinée à la maison, fermer les volets par crainte du Mistral, Faire la sieste,
Partir découvrir le palais du Pharo et son parc :
Prendre le bus, le métro jusqu’au vieux port,
Passer par l’Opéra acheter des cookies chez Grumpfy Cakes. Prendre chocolat pour les garçons, cacahuètes pour Papa Panda et Citron gingembre pour moi, S’entasser dans le bus 83 blindé de gens qui vont aux plages,
S’arrêter au Pharo, monter jusqu’au palais, s’asseoir dans l’herbe, sortir le goûter et profiter de la vue,
Laisser les enfants jouer à l’aire de jeu, regarder Petit Prince taper la discute à un petit garçon et Petit Koala descendre le toboggan, courir après les pigeons et recommencer, Faire le tour du Palais, prendre des tonnes de photos,
Avoir peur de s’envoler avec le vent, ranger les casquettes dans le sac à dos, Puis repartir vers la maison, bus, métro, bus,
Discuter avec le sympathique chauffeur du bus, regarder le plaisir des enfants à faire semblant de conduire le bus, Finir la journée tranquillement,
Goûter la bière La Cagole – rien de terrible quand on est amateurs de bonnes bières – Prendre le temps de faire un peu de coloriage,
Laisser les garçons dormir dans la même chambre… Sans savoir s’ils tiendront toute la nuit ainsi !

Vacances d’été – jour 10

Une journée à la maison,
Faire les lessives – à peine étendues sur le fil, déjà sèches, Faire quelques courses, acheter le nécessaire et le superflu, Cuisiner des courgettes et une aubergine du jardin,
Faire une sieste réparatrice,
Foncer dans la piscine, s’eclabousser et beaucoup rire,
Prendre l’apero, dîner sur le pouce,
Coucher Petit Koala endormi sur le fauteuil, espérer qu’il dormira jusqu’au petit matin,
Aller lire dans son lit. « En attendant Bojangles », c’est fini, place à « imparfait, libre et heureux »

Vacances d’été – jour 9

Nuit difficile, trop chaud, cauchemars pour Petit Koala, fin de nuit à lui tenir la main pour le rassurer… S’endormir sur un matelas à même sol, se réveiller en ayant mal partout… Passage de l’infirmière, la cicatrisation continue,
Enfilage des baskets, direction La friche de La Belle de Mai.
Bus, métro, tours et détours dans la gare Saint Charles pour trouver le bus suivant, arrivés enfin à la friche affamés
S’attabler, se régaler : tartare pour monsieur, tarte aux légumes pour moi, steak hachés frites pour les enfants, glaces pour tout le monde,
Tourner dans la friche, trouver beaucoup de portes fermées… Est ce plus vivant en semaine ? Le dimanche ? Le soir ? Laisser les enfants faire du toboggan, puis rentrer a la maison.
Déposer Petit Koala endormi à l’ombre d’un pommier, profiter de la piscine puis de la balancelle jusqu’à l’heure de l’apero !

Vacances d’été – jour 8

Se lever après les cloches de 07h,
Regarder les nuages, craindre une journee maussade,
Puis voir le temps se lever, passer la matinée dans le jardin, la piscine, avec Petit Prince et son bras enveloppé de cellophane, Sentir le soleil sur sa peau,
Finir son livre « la servante écarlate », commencer « en attendant Bojangles », Déjeuner, faire la sieste,
Partir en vadrouille direction le Fort Saint Jean. Bus, métro, bus, se prendre quelques gouttes de pluie sur le nez, arriver au pied du fort, monter des escaliers, prendre des passerelles, se perdre dans les dedales du fort, trouver une fontaine, faire des dizaines de photos, tricher pour en avoir de Petit Prince, se dire qu’on se poserait bien la, avec un livre, jusqu’à la nuit tombée, Puis tourner autour du Mucem, prendre encore des photos,
Arpenter le vieux port à la recherche un glacier ouvert,
Manger la glace devenue rituelle, comparer les.glaciers entre eux, essuyer les traces de chocolat de la bouche des enfants, Retourner à la maison, métro, bus, sur le coup de 21h.
Finir la soirée tranquillement, avec de belles images dans la tête.

Vacances d’été – jour 7

Être réveillée par le mistral et la pluie. Fermer les volets, écouter la pluie tomber (pas bien longtemps !) Entendre le petit se lever, déclarer la journée commencée !
Attendre le passage de l’infirmière. Le doigt cicatrise bien, Petit Prince pourra peut être se baigner bientôt !
Faire le tour des commerçants, bouger, boulanger, primeur, et aussi pharmacie, notamment pour acheter de l’anti moustiques ! Déjeuner, faire la sieste,
Partir en vadrouille, bus, métro,
Arriver sur le vieux port,
Prendre le bus 49 jusqu’au cœur du panier puis déambuler comme de vrais touristes, S’emerveiller devant les peintures de rue, les couleurs, les bâtiments, Sentir les odeurs de savon,
Passer devant la vieille Charité, la place des Moulins (bof),
Aller manger une glace au glacier « vanille noire » : cacao pour les enfants, vanille noire&Oreo pour moi, vanille noire& straciatella pour Papa Panda, Repartir en vadrouille jusqu’à la cathédrale de la Major, superbe ! Reprendre le bus jusque vieux port, puis métro, bus, retour à la maison,
Tremper cinq minutes dans la piscine, faire un barbecue, trainer dehors jusqu’au moment d’aller au lit.

Vacances d’été – jour 6

Se lever avec les cloches de l’église – 7 heures, à la bonne heure ! Jouer avec les enfants, regarder quel bus on prendra tout à l’heure. Regarder le ciel couvert, craindre la pluie.
Partir prendre le bus, le B3A arrêt St Jérôme, jusque Malpassé, prendre le métro jusqu’au vieux Port. De là, prendre le bus 60 jusqu’à notre Dame de la Garde, histoire de saluer la Bonne Mère !
En prendre plein la vue, d’abord par le panorama, la vue sur la ville de Marseille, sur la mer, puis par la richesse de l’intérieur de la basilique !
Redescendre par le bus 60, pousser jusqu’au Mucem, chercher (sans succès pour aujourd’hui !) comment emprunter la passée elle qui mène au fort Saint Jean.
Repartir, bus 60, métro, bus B3A, et les dernières quinze minutes de marche, en traînant un Petit Prince fatigué. Déjeuner tard, faire la sieste pendant que les hommes regardent les écrans,
Sortir profiter de la piscine, Petit Koala avec ses flotteurs qui « vole » dans l’eau, Petit Prince assis sur le bord à tremper ses pieds, papa Panda qui fait des tentatives pour grimper sur le matelas gonflable. Prendre le temps de bouquiner au soleil, jusqu’à ce que l’église sonne 20h, Rentrer, se doucher, dîner, coucher les enfants,
Être invités à boire un verre par les propriétaires,
Finir la soirée sur la terrasse à boire du Jet 27 et à écouter les propriétaires raconter leur vie.

Demain, ravitaillement, puis direction le Panier !