Souvenirs d’enfance – 1

Étiquettes

, , ,

Chère Mamie Fernande,

C’est comme ça que, quand j’étais enfant et que, à chaque fois que nous partions en vacances, il fallait écrire une carte, je la commençais.

Chère mamie,

Je me souviens de toi, qui nous faisais à manger quand nous étions à l’école du village.
Nous passions chaque midi chez toi, et je me souviens des petits pois qui n’avaient de petits que leur nom, et je sens encore leur goût sur la langue. Tu sais, j’ai cherché depuis à retrouver ce goût, sans y parvenir !
Je me souviens de l’ail que tu mettais avec le beurre rissolé et qui finissait dans l’assiette de papi.
Je me souviens des siestes que je devais faire, sur le couvre lit multicolore, et je me souviens des prières qu’il fallait dire avant de s’endormir.
Je me souviens que tu nous lavais les pieds, sans que je ne sache bien pourquoi, même maintenant.
Je me souviens de ma poupée et des vêtements que tu lui faisais.
Je me souviens de toi nous raccompagnant jusqu’au passage clouté et nous laissant finir la centaine de mètres seuls. Je ne suis pas sûre que, de nos jours, j’oserai faire un jour la même chose à mes fils.

Je me souviens des dimanches passés chez vous,
Je me souviens des après midi passés à regarder les dessins animés de CanalPlus, BipBip et le coyote, et à se disputer le fauteuil en cuir avec mes frères,
Je me souviens de tes tartes,
Je me souviens du carnaval qu’on regardait passer devant la maison, des confettis par milliers, des Gilles qui passaient avec leur grand chapeau.

Je me souviens de ton jardin, des roses, des pivoines qui sentaient si bon mais étaient toujours pleines de fourmis, des oeillets qui poussaient par centaines, du petit muret ou on aimait s’asseoir.

Je me souviens de ta baignoire, avec les autocollants de Mowgli, vestiges du temps ou mon père n’était qu’un petit garçon,
Je me souviens de tes petites figurines en porcelaine sur le radiateur de l’entrée, je me souviens combien j’avais à la fois envie de les toucher et peur de les casser.
Je me souviens de ta boîte à bonbons, qui contenait des Lutti et des Michiko. La boîte est désormais dans mon placard à gâteau, elle conserve les sucreries pour tes petits fils.

Je me souviens de papi, avec son teint bronzé, et ses profondes rides qui racontaient une vie bien remplie.
Je me souviens de papi lors des grands repas, réclamant le silence pour chanter ses chansons patoisantes.

Je me souviens de votre voiture, j’ai l’impression que j’en sens encore l’odeur.

Je me souviens de ta porte qui était toujours ouverte, des gens qui passaient, Marie Paule, Mauricette qui m’effrayait avec son drôle de maquillage, et cette petite voisine (Abigaïl ?)

Je me souviens du jour ou papi est venu me chercher au collège, et que j’ai pleuré et prié pour l’âme de mon grand père.
Je me souviens du jour ou papi est parti à l’hôpital, je me souviens des larmes que j’ai versé.

Je me souviens de ton chien Billy, qui aboyait souvent, et sur qui tu criais parfois  » Chameau ! »

Je me souviens de tes bisous bruyants, de ton bras qui me serrait fort, de tes « ma chérie ».

Et puis, les années ont passé, les souvenirs d’enfance ont laissé place à d’autres souvenirs.
Désormais, tu es devenue, en plus de ma mamie, la mamou pour mes enfants, et j’espère qu’eux aussi auront quelques souvenirs de toi !

Peut être Petit Prince se souviendra de sa mamou qui continue, a passé 92 (93 ?) ans, à plaisanter, à faire des bisous bruyants, à parler fleurs et pâtisseries, à parler le patois local qu’il n’entend plus ailleurs…

J’espère, mamie, j’espère de tout mon cœur !

Courses de rentrée

Étiquettes

, , ,

Voilà, c’est le moment.

 

J’ouvre mon navigateur web, j’ai un doute.

J’envoie un sms à ma copine : « c’est ou, déjà ? »

La réponse tant attendue arrive, j’ouvre le site, je cherche…

Non, rien ne me plait vraiment, va falloir que j’aille voir en magasin…

 

Arrivée au magasin, je file dans le rayon, j’y suis…

Lire la suite

5 gestes simples pour réduire ses déchets (#1)

Étiquettes

, , ,

Réduisons vite nos déchets, ça déborde !

Ce slogan, je pense que tout le monde l’a déjà entendu, et pourtant…

En moyenne, une personne génère, par an, 590 kilos de déchets :

  • 365 kilos dans ses poubelles et conteneurs de tri, dont 22 kilos de restes d’aliments jetés et 7 kilos d’aliments non consommés encore emballés
  • 225 kilos à la déchetterie).

Même si de plus en plus de personnes ont pris l’habitude de trier, beaucoup de déchets doivent encore être incinérés et stockés, et la collecte et le traitement des déchets ont des conséquences sur l’économie et l’environnement.

Il faut donc, en plus de continuer ses efforts pour recycler, réduire ses déchets, c’est-à-dire éviter d’en produire, pour réussir à :

  • Préserver les ressources utilisées pour la fabrication des objets
  • Réduire la quantité et la nocivité des déchets produits et limite la pollution des eaux et des sols, les émissions de gaz à effet de serre, réduire les coûts de collecte, de traitement et de stockage…

Voici donc cinq gestes hyper simples que j’ai mis en place pour réduire mes déchets.
L’idée est vraiment d’y aller à petits pas, en me disant que chaque geste compte !

Lire la suite

Un doudou lapin pour une princesse

Étiquettes

, , ,

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je fais, depuis septembre 2015, de la couture au sein d’une association, une fois par semaine. Le samedi, de 14h15 à 17h15, je rejoins mes copines couturières, on papote, on boit du café, parfois on mange des gateaux ramenées par l’une ou l’autre… Et on se prete des livres ou des patrons, au gré des besoins, des envies, des trésors dénichés.

Lorsque j’ai eu dans les mains le livres « Peluches et doudous à coudre », de Domitille Guillermin, je l’ai feuilleté attentivement, et je suis tombée en amour pour la moitié des modèles. La pieuvre ! Le singe ! L’étoile de mer !

Et j’ai vu le lapin, trop mimi, pas trop compliqué pour moi, parfait pour la petite Princesse de ma cousine qui venait de nous rejoindre.

J’ai découpé patiemment les pièces du patron, sorti mes plus beaux tissus : du velours tout doux, qu’elle pourra caresser quand elle voudra se rassurer ou s’endormir, de l’éponge pour une texture complètement différente, du tissu fleuri (offert par mon amie Lulux à mon anniversaire), du biais, du ruban, et commencé à tout coudre. Ça m’a pris quelques heures, quelques tâtonnements, et voilà le résultat !

Doudou_lapin

Doudou_lapin Du ruban « C’est moi qui l’ai fait »

doudou_lapin L’eponge rouge

IMG_20160116_222025 Les rubans, et cette tête de lapin à croquer❤

J’espere vraiment, vraiment que ce doudou plaira à la jolie Lison !09

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 93 autres abonnés