Mots-clefs

, , ,

Plaisir alimentaire (rassasiement) = soulagement + satisfaction

La sensation désagréable est la faim, et sa disparition entraîne, le temps des premières bouchées, un soulagement.

La satisfaction, elle, est liée à l’apparition d’une sensation agréable, quand on mange quelque chose qu’on apprécie. La satisfaction peut être différente, pour le même aliment, selon le contexte.

L’exercice consiste à choisir un aliment qu’on apprécie, et de le consommer dans la même quantité à deux moments différents :

  • Avant un repas, dans un état de « bonne faim ». Apres cela, consommer le repas normalement, en s’arrentant à satiété.
  • Après ce repas, alors qu’on n’a plus faim, manger l’aliment.
  • Comparer les sensations ressenties

Test ce soir avec une bouchée Ferrerro, miam !

[EDIT dimanche, 20h10 : ca y est, je viens de terminer le test, réalisé au final avec 6 cacahuètes. A la première cacahuète, avant le repas, explosion en bouche, terrible ! Je sentais le sel, le gout de la cacahuète, toutes mes papilles dansaient la macarena. J’ai mangé les 6 avec plaisir, avant le repas « normal ». Apres le repas, sans faim, j’ai mangé encore 6 cacahuètes. Les 3 premières n’avaient pas vraiment de gout, juste un peu salé. La 4eme m’a paru un peu plus goutue, mais ce n’était pas aussi bon qu’avant le repas, clairement. Mission accomplie donc !]

Publicités