Mots-clefs

,

Il y a plusieurs mois, alors que je me demandais quoi lire, j’étais tombée sur un article élogieux sur « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ».

IMG_20160414_134810

A l’époque, rien que le titre m’avait parlé, et j’avais noté le titre du livre dans mon agenda, en me promettant de l’emprunter à la bibliothèque.

J’ai été un peu ralentie dans mon élan, le livre était fort demandé, je ne l’ai donc eu dans les mains qu’il y a quelques semaines. Ça tombait bien, j’étais en congé et j’avais, de fait, du temps pour me poser et le lire !

La lecture du livre a été rapide. Bon, ok, je lis (très) vite, mais le livre se lit en fait très facilement, l’écriture est fluide, les personnages attachants, les situations parlantes… Une fois le livre refermé, j’avais très envie de rencontrer moi aussi un routinologue !

Le pitch :

— Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.
— Une quoi ?
— Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude…
— Mais… Comment vous savez tout ça ?
— Je suis routinologue.
— Routino-quoi ?
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement.
Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…

Derrière cette histoire, se cachent plusieurs concepts de développement personnel, permettant de travailler son optimisme et d’apprendre à voir le bonheur dans toutes les petites choses !

Evidemment, le sujet me parle, cela fait plusieurs années maintenant que j’ai mis en place mes « instantanés du bonheur », et que je m’efforce de profiter du moment présent, de savourer tous les petits bonheurs que peut m’offrir la vie, pour pouvoir les invoquer quand les jours sont plus sombres…

Alors, j’ai pris mon stylo, et j’ai recopié les principes de développement personnel repris dans le livre :

Ce que je faisais déjà, au moins en partie :

  • L’ancrage positif, ou comment mémoriser des « bonnes » sensations pour pouvoir les réactiver au besoin. Par exemple, lorsqu’un de mes fils me fait un câlin, mémoriser le bonheur que je ressens, pour pouvoir l’évoquer lorsque je me sens stressée.
  • L’appareil photo imaginaire, qui pousse à être à l’affut du Beau dans l’ordinaire. Voir le rayon de soleil qui perce le nuage, l’arc en ciel, le sourire du boulanger…
  • Catalogue interne d’images positives, un album photo mentalisé de moments agréables. Se souvenir d’un éclat de rire, de la fierté ressentie, de la joie…
  • Faire le chat, s’accorder un moment pour être, et ne rien faire, pour profiter du moment présent. Ces moments-là sont assez rares encore, mais je goute au plaisir de rester cinq minutes de plus sous la couette pour profiter du moment, je m’accorde des siestes plutôt que de faire quelque chose d’autre…
  • Instants de gratitude, remercier chaque jour pour le positif de la journée, même s’il est insignifiant. C’est ce que je réalise lors de mes « instantanés du bonheur », depuis plusieurs années maintenant !
  • Arrêter de nourrir ses rats, arrêter d’encourager la partie de soi-même qui aime bien se plaindre. Cela fait écho avec le livre « J’arrête de râler », lu il y a quelques temps, pour lequel je n’ai toujours pas écrit de résumé ! Je me suis aperçue que je nourrissais mes rats à certains moments, par exemple, lorsque j’étendais le linge, je me transformais en grincheuse et je ressassais énormément… Désormais, lorsque je me rends compte que je nourris mes rats, je ramène mes pensées vers un sujet plus positif et serein !
  • Développer son Sourire intérieur, la capacité à développer acceptation, bienveillance, générosité, amour pour soi et pour autrui. Je m’efforce de ne pas juger d’emblée, d’être bienveillant avec les gens qui m’entourent. C’est parfois compliqué, mais je m’accroche !
  • Power Song, se créer une playlist de musiques qui donnent la banane ! Sur mon téléphone, une quinzaine de mp3 de chansons qui bougent, qui me font me dandiner sur mon siège de voiture, et qui me donnent le sourire !
  • Théorie des petits pas, envisager le changement comme une succession de petites étapes pour ne pas être effrayé par la montagne à gravir. Cette théorie, je l’applique déjà dans ma routine de ménage, le FLY, pour m’éviter de me décourager et d’avoir l’impression de passer ma vie à faire du ménage. Auparavant, devant un gros nettoyage en perspective (ranger un carton plein de bordel, trier les caisses de jouets minuscules des enfants,…), je me décourageais avant même d’essayer, et je procrastinais. Maintenant, je le fais par créneau de 15 minutes, ou par petites tâches, et ainsi, j’avance par petits pas, pour au final réussir à venir à bout de ce gros nettoyage ! ^^

Ce que je compte mettre en place :

  • Le carnet du positif, dans lequel répertorier ses petits et grands bonheurs et succès. Mon blog me permet de le réaliser en partie, mais uniquement pour la partie que je souhaite dévoiler.
  • Pensées et attitudes positives, s’entrainer à la formulation positive, et la forme active plutôt que passive.
  • Respiration profonde, pour relâcher ses tensions, inspirer quatre, bloquer deux, expirer quatre, bloquer deux, puis, avec de l’entrainement, passer à des rythmes 8-4/8, 12-6/12, 16-8/16.
  • M’essayer à l’art de la modélisation, qui consiste à se mettre dans la peau d’un autre, pour dépasser ses blocages. Par exemple, prendre modèle sur une personne que l’on trouve très sure de soi, se mettre dans sa peau pour gagner en confiance en soi. J’ai commencé à construire un tableau Pinterest avec des personnes que j’admire et dont j’ai envie de m’inspirer, reste à essayer de me mettre dans leur peau !

Et les outils relationnels à pratiquer, pour apporter plus de bienveillance autour de moi :

  • Décoller mes timbres, dire ce que j’ai sur le cœur, exprimer mes contrariétés au fur et à mesure, pour éviter l’effet cocotte-minute et l’explosion. Je suis de nature sanguine, et j’ai trop souvent tendance à garder pour moi certains reproches, qui ruminent dans ma tête et finissent par me faire exploser, pour peu de chose souvent…
  • Mitraillette à reproches, à éviter, qui consiste à commencer chacun de nos reproches par « tu… ».
  • Faire une FETE en cas de conflit : rappeler les Faits, exprimer son Emotion, proposer un Terrain d’Entente, une solution gagnant-gagnant, et rester ouverts aux négociations. Un des outils que je trouve le plus percutant ! J’essaie de m’en servir au quotidien, pour justement me permettre de décoller mes timbres au fur et à mesure sans basculer dans le procès (la mitraillette à reproches !). Au début, cela parait « faux » d’essayer de suivre cette méthode, c’est à contre-courant par rapport à ce qu’on a l’habitude de faire, mais cela permet souvent de désenvenimer pas mal de situations !
  • Code rouge: se donner un mot d’alerte en famille, qui prévient qu’il y a risque de dispute. Je n’ai pas encore trouvé de mot d’alerte, mais désormais, je m’efforce de prévenir autour de moi quand je suis fatiguée et/ou grognon, de façon à ce que l’on me laisse tranquille (autant qu’on puisse l’être avec deux jeunes enfants ;))
  • Créativité amoureuse, la règle du C(barré)QFD : Pas de Censure ni de Critique, de la Quantité, mêmes les idées les plus Folles et Farfelues, et de la Démultiplication, une idée en entrainant une autre ! Cet outil-là, je ne l’ai pas encore essayé, mais il semble prometteur ^^

Et chez toi, quel est le dernier livre que tu as lu ?

Publicités