Ce soir, alors que PapaPanda et moi venions tout juste de terminer de regarder le premier épisode de Preacher, tu es descendu, ton nounours élimé dans les bras, tu as passé la porte, nous as regardé avec une esquisse de sourire, et nous as demandé si tu pouvais venir un peu avec nous.

Timing parfait, puisque de toute façon nous allions finir de ranger et monter nous aussi nous coucher. Nous voilà donc montés, toi et moi, pendant que PapaPanda éteignait son ordinateur, dans le lit parental.

Tu as posé nounours sur la couette, tu as demandé si tu pouvais aller chercher « bébé », tu es allé chercher ton poupon et ton oreiller/chien, et tu t’es installé à cote de moi, pour me raconter en chuchotant.

Tu m’as raconté ton bébé qui commençait à parler, à dire ouinonbonjournonmerci, tu m’as dit que sa tête, ses mains et ses pieds étaient fragiles, que quand il se mettait debout ses yeux s’ouvraient, qu’il aimait regarder Pokémon, mais que le début, tu t’es roulé dans tous les sens, tu as cogné bébé avec ton pied, alors tu lui as fait un bisou magique pour qu’il ne pleure pas, tu as voulu me montrer une griffe sur ton doigt, mais elle avait disparu, tu m’as demandé quand était mon anniversaire, et moi, moi, je t’ai regardé, je t’ai écouté, j’ai savouré ces quelques minutes juste tous les deux, ces précieuses minutes, ou je n’avais rien de plus important à faire que de te regarder, mon grand et en même temps encore si petit.

Et puis, cette pause s’est terminée, on s’est rappelé que demain c’est l’école, et que les enfants devraient dormir depuis longtemps , alors tu es retourné dans ton lit pirate, nous laissant la garde de bébé et de l’oreiller/chien.

Dors bien, mon Petit Prince
Je t’aime

Publicités