Un bilan rapide, ce mois ci, pour cause de vacances, de nuits en mobilhomme dans un lit trop dur, avec des voisins un peu trop bruyants (mais qui pourrait les blâmer de chercher l’air frais par cette canicule ?) et de rideaux qui laisse trop passer le soleil le matin.

Ce mois t’aura vu entrer de plein pied dans le « terrible two ». Tu affirmes ton caractère, tu te réveilles en disant non, même si c’est oui, d’ailleurs.
Tu nous as fait passer des nuits blanches à ne pas savoir te rendormir seul, réclamant la main, ou carrément un calin qui se prolonge en nuit ensemble, dans le fauteuil ikea de ta chambre (pas le plus confortable du monde…)

Ce mois ci, tu as joué avec nos nerfs, la fatigue n’arrangeant rien à l’affaire…

Pour les vacances, on a ressorti le truc de la poussette, comme on le faisait avec ton frère : te faire faire des tours de poussette dans le camping, jusqu’à ce que tu t’endormes et qu’on sache te mettre dans ton lit… et la journée, parfois la voiture, avec la clim (le mobilhomme est une fournaise avec la chaleur), soit sur maman, à la roots, retour aux sources. J’en viens à regretter parfois d’avoir rendu mon mai-tai !

À côté de ce côté fatiguant, tu chantes toujours autant, tu ris, tu adores ton crocodile en plastique que tu trimballes partout, tu n’as peur de rien a la piscine (et surtout pas des immenses toboggans), tu comprends tout ce qu’on te raconte (même si tu ne fais que ce que tu veux bien faire 😃)

Promis, le mois prochain, j’essaie de faire un billet moins décousu, mais la, je te laisse, il est 22h, tu dors (merci papaPanda pour le tour en poussette), et moi aussi je vais essayer de rattraper un peu mon retard de sommeil (et tant pis pour les bouquins qui ne seront pas lus, et ta couverture en crochet qui n’avance pas beaucoup !)

Je t’aime mon cœur

Bonne nuit 💜

Lauriane

Publicités