Mots-clefs

, , ,

Réduisons vite nos déchets, ça déborde !

Ce slogan, je pense que tout le monde l’a déjà entendu, et pourtant…

En moyenne, une personne génère, par an, 590 kilos de déchets :

  • 365 kilos dans ses poubelles et conteneurs de tri, dont 22 kilos de restes d’aliments jetés et 7 kilos d’aliments non consommés encore emballés
  • 225 kilos à la déchetterie).

Même si de plus en plus de personnes ont pris l’habitude de trier, beaucoup de déchets doivent encore être incinérés et stockés, et la collecte et le traitement des déchets ont des conséquences sur l’économie et l’environnement.

Il faut donc, en plus de continuer ses efforts pour recycler, réduire ses déchets, c’est-à-dire éviter d’en produire, pour réussir à :

  • Préserver les ressources utilisées pour la fabrication des objets
  • Réduire la quantité et la nocivité des déchets produits et limite la pollution des eaux et des sols, les émissions de gaz à effet de serre, réduire les coûts de collecte, de traitement et de stockage…

Voici donc cinq gestes hyper simples que j’ai mis en place pour réduire mes déchets.
L’idée est vraiment d’y aller à petits pas, en me disant que chaque geste compte !

IMG_20160707_223133

1. Au bureau, je bois énormément de café, et d’eau.
J’ai accès à un distributeur de café, qui, pour la modique somme de 35 cents, me sert un café pas franchement fameux dans son joli gobelet en plastique rose, avec sa petite touillette assortie. Pour étancher ma soif, j’ai accès à une fontaine à eau et à des gobelets en plastique jetables.
Fini, tout ça !
En attendant d’apprendre à me passer de café, désormais, c’est :

  • Ma bouilloire d’eau que je remplis à la fontaine à eau, et du café soluble, et surtout, ma tasse en porcelaine, reçue comme cadeau publicitaire par PapaPanda et réutilisée encore et encore
  • Mon gobelet en plastique non jetable, acheté lors d’un festival, et qui aurait dû être rendu à la fin de ce festival, mais il y avait trop de monde et on était pressés de rentrer chez nous.
    Ce qui doit représenter, par jour de présence au boulot, en moyenne 6 gobelets plastiques que je n’ai pas utilisés et donc jetés ! A multiplier par mes quatre jours de présence hebdomadaire et mes 47 semaines de présences annuelles, on doit être pas loin des 1128 gobelets que je n’aurai pas jeté !

IMG_20160708_175144

2. Même si je suis une grande adepte de café, j’apprécie aussi de me faire des thés ou des infusions, surtout quand on m’offre des thés en vrac de qualité, ou que la menthe de mon jardin est toute tendre !
Plutôt que d’utiliser des sachets de thé jetables (même si, apparemment, je peux les composter !), j’ai acheté deux boules à thé en inox, que je peux réutiliser.

Ce qui doit représenter, si je compte une moyenne de 5 thés par semaine, 260 sachets de thé que je n’aurai pas jeté !

IMG_20160709_232549

3. Jamais sans ma lavette ! Au bureau toujours, avoir une tasse en porcelaine pour boire mon café, c’est bien. Pouvoir la nettoyer sans utiliser d’essuie tout jetable, c’est mieux !
Ma lavette me permet aussi d’essuyer une tache de café sur mon bureau, un peu d’eau renversée,…
A la maison, même combat, je dégaine ma lavette plus vite que mon ombre !

IMG_20160710_210740

4. A la maison, nous sommes des lecteurs passionnés. Plutôt que de nous ruiner en livres divers qui finissent cachés au fin fond de la bibliothèque (au mieux !) ou vendus pour rien en brocante, nous avons tous pris une carte à la bibliothèque de la ville. Cela nous permet de ne pas nous restreindre dans nos lectures, et de varier souvent les livres pour les enfants !
Bien sûr, nous achetons encore quelques livres, surtout pour les enfants, pour leur permettre de les lire sans y prêter autant attention, surtout bébé Koala qui, à deux ans, est encore bourrin !

Composteur

5. Depuis des années, à la maison, nous trions nos déchets : les papiers&plastiques, le verre, les déchets verts (tonte de gazon surtout), et… le reste.
Les déchets verts représentent 160 kilos par personne et par an, composter ses déchets organiques permet d’alléger la poubelle de 60 kilos de déchets par an et par personne.

Il y a quelques mois, ma commune a organisé des réunions de sensibilisation au compostage, avec à la clé, une fois qu’on avait assisté à la réunion, la possibilité de recevoir gratuitement un composteur ménager.
Depuis, je composte mes épluchures, les coquilles d’œufs, les mauvaises herbes et les fleurs coupées, le marc de café… J’espère bien, dans un an ou deux, pouvoir utiliser le compost dans mon parterre !

Et chez toi, quels sont les petits gestes que tu as mis en place pour diminuer tes déchets ?

 

(source : http://www.casuffitlegachis.fr)

Publicités