Toi, sensible, qui reviens contrarié de l’école car un copain a écrasé une fourmi

Toi, lecteur assidu, qui déchiffres tout, tout le temps,

Toi, qui fais la lecture à ton petit frère, pour le plaisir,

Toi, qui réclames des câlins, qui me donnes des bisous par milliers mais n’aimes pas en faire aux inconnus,

Toi, qui arrives enfin à attacher ta ceinture en voiture, mais n’arrives toujours pas à enfiler tes chaussettes,

Toi,  super grand frère, qui te soucies toujours de ce que fait ton petit frère,

Toi, qui dessines tous les jours pour nous, des fleurs, des bonhommes, des maisons,

Toi qui vient de perdre encore une dent, et qui crois toujours en la Petite Souris,

Toi qui aimes faire de la balancoire, mais pas trop haut,

Toi qui aimes danser, surtout quand on danse avec toi,

Toi qui chantonnes pour ton frère, ses comptines préférées,

Toi qui me donne la main, sur le chemin de l’école, et que je regarde partir, déterminé, rejoindre ses copains,

Toi, toi, mon toi, je t’aime mon petit Prince

Publicités