Mon bébé Koala,

Ca y est, c’est la dernière ligne droite avant tes trois ans.

Ces dernières semaines, je t’ai vu grandir, quitter le monde des bébés pour filer de plus en plus vite vers celui des enfants.

Du temps des bébés, bien sûr, tu gardes encore certains points. Tu n’es pas encore décidé à quitter tes couches – même si tu fais des tentatives pour aller sur le pot – , tu réclames encore le « bib’on » matin et soir – même si tu réclames aussi les céréales comme ton frère – …

Du temps des enfants, tu grimpes et descend du toboggan avec facilité, tu fais de la balançoire – tant qu’on veut bien te pousser – , tu bois au verre, tu mets et enlèves seul ton bavoir, tu joues de plus en plus longtemps calmement avec tes jouets et figurines, tu dis « bonne nuit maman » au moment d’aller au lit, et tu ne râles plus quand je referme la porte, tu parles de plus en plus, de mieux en mieux, tu veux tout faire avec nous, arroser les fleurs, préparer le repas, tu cours chercher tes chaussures dès que l’on parle de sortir…

Ce matin, nous sommes allés conduire ton grand frère à l’école, tu m’as donné la main, dans ton autre main ta figurine spiderman coiffée d’un chapeau tigrou. Presque arrivés devant la porte, tu as voulu aller marcher dans le tas de sable posé là, j’ai dit que ce n’était pas le moment, tu as râlé un peu, pour la forme, et tu as réclamé mes épaules. On en aura fait, des kilomètres, toi sur mes épaules ! Et une fois sur mes épaules, tu as chantonné ta fameuse chanson de « daddy finger », jusqu’au retour à la voiture, jusqu’à la crèche, où je t’ai laissé, tout sourire, rejoindre tes copains Amine et Tyler…

Et ton sourire va m’accompagner toute la journée, jusqu’au moment où je te retrouverai. J’ai hâte ! A ce soir petit cœur ❤

Publicités